Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditations Carême 2015    >    Méditation pour le premier dimanche de Carême 2015 (22 février)
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Méditation pour le premier dimanche de Carême 2015 (22 février)

Ce temps de Carême nous est offert non pour faire abstinence dans divers domaines de nos vies. Il nous est gratuitement offert pour laisser Dieu nous sortir de nos états de pauvreté intérieure et nous faire entrer dans un état de grâce dont lui seul a le secret. Entrer en carême, c’est aussi faire en sorte que ce soit une préparation à Pâques où le dynamisme créateur de Dieu se manifeste de la plus belle façon qui soit.

Suite au baptême de Jésus sur les rives du Jourdain, il nous est dit en Marc 1/12 que « l’Esprit poussa Jésus au désert. Durant quarante jours, au désert, il fut tenté par Satan ». Contrairement à Matthieu et Luc, l’évangile de Marc ne donne aucun détail sur le contenu de ces tentations. En effet, aucunes des trois vagues d’assaut successives ne sont mentionnées, aucun échange virulent n’est abordé entre Jésus et le diviseur. Seule l’idée de tentation importe et la suite du passage de Marc affirme même que Jésus n’est pas seul dans son combat puisqu’il est soutenu par les anges.

Le réformateur Martin Luther nous a laissé cette belle parole : «  Tu ne peux empêcher les corbeaux de voler autour de ta tête. Mais tu peux empêcher qu’ils y construisent leur nid  ». Cela signifie que nous ne pouvons ni éviter la tentation, ni échapper aux attaques du diviseur car cela fait partie intégrante de notre existence humaine. Qu’allons-nous faire devant cette fascination de l’adversaire qui a de stupéfiantes facultés pour se transformer, se modifier, s’adapter ? Etre tenté, c’est toujours faire un choix, c’est décider d’orienter notre vie dans telle ou telle direction. Allons-nous résister face à ces tentations économiques, religieuses ou politiques ? Quoi qu’il en soit, soyons sûrs que nous ne sommes jamais seuls dans ce combat car Jésus a précédé nos pas et sera toujours à nos côtés.

Ne promet-il pas dit au Psaume 24/8-10 : « Le Seigneur est si bon et si droit qu’il montre le chemin… Il fait cheminer les humbles vers la justice et enseigne aux humbles son chemin. Toutes les routes du Seigneur sont fidélité et vérité, pour ceux qui observent les clauses de son alliance ».

Prière de réfugiés huguenots, Amsterdam 1687

Seigneur Dieu,
c’est toi qui as tiré l’apôtre Pierre de la prison où il était gardé,
qui as brisé les fers dont on l’avait lié et qui l’as remis en liberté.
Tu as mille moyens en tes mains pour procurer la délivrance à tes enfants.
Vois tous ceux qui souffrent pour toi, et déploie en leur faveur la force de ton bras invincible.
Entends les cris de ceux qui sont maltraités pour leur foi,
ceux qui reconnaissent en ton fils bien-aimé leur Seigneur,
leur intercesseur et leur avocat.

Seigneur Jésus,
ton Père t’a envoyé pour évangéliser les pauvres,
pour guérir ceux qui ont le cœur froissé,
pour publier la délivrance aux captifs.
Dis toi-même à ceux qui sont liés de chaînes : sortez,
et à ceux qui sont dans les ténèbres : debout,
je suis à vos côtés.

Esprit Saint,
à moi ton serviteur et à toute ton Église dans la liberté,
donne-nous un esprit de résistance et de persévérance
pour être tes témoins, donne-nous de ne pas relâcher dans la prière et l’action
pour tous ceux qui sont persécutés, emprisonnés,
interdits de parole, de liberté de conscience et de culte.

Seigneur,
dans le combat pour la liberté, la justice et la vérité,
en toutes circonstances, que la haine et la violence ne l’emportent pas sur ton amour et ta paix.

Amen

[Méditation proposée par le pasteur Yves Jonas]

  Imprimer