Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Autres actions et événements    >    La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière 15 janvier 2018
Actualités de l'ACAT
Chers adhérents,Noël et les festivités du 1er...

Chers adhérents,

Noël et les festivités du 1er janvier 2020 sont derrière nous à présent. Cependant nous gardons, nous, tapie au fond de nous, cette chaleur merveilleuse ineffable et douce de la venue au monde de Christ. Et avec vous, nous comptons bien continuer de déployer notre Action en faveur de la dignité et des droits des hommes et femmes, chaque fois qu’ils sont bafoués ou menacés.
Conservons donc cette Lumière jamais égalée et laissons- nous guider par le Verbe et sa Parole tout le long de l’Année qui commence.
Ensemble pour des avancées solidaires et fraternelles sur les chemins du Monde,

Excellente année à chacun et chacune d’entre vous et Merci d’être là !

p.o ACAT Belgique
Cécile Auriol, administratrice toujours à votre service

La lettre de l’ACAT 10 décembre 2019 : la DUDH fête 71 ans !

Chers adhérents,
Aujourd’hui nous mettons un défenseur à l’honneur, anniversaire de la DUDH (Déclaration universelle des droits de l’homme) oblige, puisque le combat pour les droits humains est précisément notre raison d’exister .
A côté des défenseurs Germain Rukuki, Tamara Chikunova ou Carole Rackete, sur le destin desquels il nous tiendra à coeur de revenir (mais pour des raisons pratiques, seulement ultérieurement), autant d’hommes et de femmes que nous vous prions de ne pas oublier, nous vous invitons aujourd’hui à joindre votre voix à celle de l’ACAT France et à intervenir pour un défenseur copte engagé, Ramy Kamel, détenu et probablement torturé.
Merci pour Rami
Germain .
Carole et Tamara

Beau Temps de l’Avent à tous et toutes !

Cécile Auriol

Conseil d’administration de l’ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT décembre 2019 : Avent

Chers adhérents,

Nous serons concis et ainsi, peut-être, entendus, et nous approcherons de la sorte des " buts recherchés".

L’Avent, c’est "l’attente dans l’espérance et dans la vigilance". Plus que jamais, nous vous appelons à vous tenir concrètement à nos côtés au cœur de l’ACAT, en nous envoyant par exemple vos réactions, témoignages et textes, ou vos propositions d’actions, qui serviront à enrichir, entre autres, notre ACAT -Info.

Vous êtes l’ACAT Belgique, qui doit retrouver son souffle premier !

Les appels ce mois-ci visent la répression exercée par un gouvernement central tout-puissant sur la périphérie troublée de œkoumène chinois.

Mais, nous, allons ensemble, et portons notre message -qui est le Sien- aux extrémités de la terre.

Beau Temps de l’Avent à tous et toutes !

Cécile Auriol

Conseil d’administration de l’ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT Édition Spéciale 20 novembre 2019

30è anniversaire de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant (CIDE)

Chers adhérents,

Le 20 novembre 1989, la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) était signée à l’ONU par 195 États. Aucun autre traité international relatif aux Droits de l’Homme n’avait jamais suscité un tel consensus de la part des États. Actuellement, seuls les États-Unis n’ont pas ratifié la Convention. La Somalie, le Soudan du Sud et la Palestine en sont les derniers signataires en date.

À la croisée des chemins entre son passé glorieux et son avenir potentiel, c’est à nous qu’il appartient clairement de renouveler notre engagement à son égard. Or si le droit de chaque enfant à vivre dans des conditions décentes, à accéder à la santé, à l’éducation, sans oublier le droit à être protégé de toutes les formes de violences, le core business de notre action, se sont imposés dans nos sociétés, la notion de l’intérêt supérieur de l’enfant, demandée par la Convention, reste aujourd’hui, méconnue et incomprise dans nombre de pays. De fait, elle sera souvent utilisée comme un étendard sans relation avec la réalité. Surtout la violence (à leur égard, et quelle que soit sa forme) peut résulter de carences des institutions ne répondant pas ou couvrant insuffisamment les besoins de l’enfant. En outre, beaucoup sont ballottés d’un lieu l’autre, au gré de décisions auxquelles ils ne comprennent trop souvent pas grand chose. Du moins, un grand nombre éprouve ce sentiment. Or leur droit d’expression, et celui de participer aux choix qui les concernent, sont garantis par la CIDE (relire les articles 9 et 12). Partout dans le monde ils devraient être entendus, et ne pas être trimballés, sans leur accord, de foyers en foyers, d’écoles en écoles, voire de pays en pays, ou d’armées en armées.

Il y a plus de 2000 ans se jouait la scène de la Présentation au Temple de Jérusalem, centre de la vie religieuse en Israël. Si les responsables religieux d’alors n’ont pas accueilli Jésus, un "juste" (Siméon) et la prophétesse Anne vont à sa rencontre et reconnaissent en lui le Messie. Nous sommes invités à être "juste" en suivant Siméon, et à l’instar d’Anne, à prier et à garder le Temple. Jésus est le Messie, non par la puissance, mais parce–qu’il sert la société de son temps et le monde. Ainsi l’Église commencera à Jérusalem d’où les chrétiens partiront porter l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre. Et bien, on peut tout à fait imaginer cette scène transposée en 2020, où nos enfants avec leurs « satanés » smartphones et autres media high tech abstrus, porteraient concrètement le message de l’Évangile, à commencer celui des droits de l’Homme, aux quatre coins du monde.

Nous profitons de cette édition spéciale de notre lettre pour vous appeler à vous engager, vous aussi, davantage à nos côtés au cœur de l’ACAT, en nous envoyant par exemple vos réactions, témoignages et textes, ou vos propositions d’actions, qui serviront à enrichir notamment notre ACAT-Info.

Vous, qui lisez ces lignes, vous êtes l’ACAT Belgique, qui ne doit pas mourir mais retrouver son souffle premier !

Ah j’oubliais presque : un merci particulier notamment à François – réseau Sos Peine de mort-, Christian, Florent, Paul, Bénédicte et Térèse–Marie, Oli et Christophe pour leurs généreuses contributions.

En attendant, cap sur le Soudan du sud dont nous exhortons les autorités à assurer la protection effective des enfants contre les violations très graves subsistant à leur encontre !

Belle semaine

Cécile Auriol

Conseil d’administration de l’ACAT Belgique

Les Journées Nationales de la Prison 2019...

Les Journées Nationales de la Prison 2019 auront lieu du 23 au 30 novembre. Le thème de cette année est « Justice, Prison : Sortir du cercle vicieux ».

Sur notre page Facebook
La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière 15 janvier 2018

À vous tous,

« Que chaque jour de cette année 2018, nous sachions comme Marie, ouvrir
nos cœurs à l’Emmanuel et partager sa lumière autour de nous »

A l’occasion de ce Courrier, nous saluons tous nos fidèles appuis et sympathisants passés, présents et à venir, et leur souhaitons une année à la fois douce et rayonnante de vitalité, avec un texte et une image (transmis par une « Veilleuse » de l’ACAT, récemment retournée en France).

Comme vous l’avez constaté, depuis quelques années, nous jalonnons le temps liturgique de préparations. Pour vous orienter lors de ce Carême, nous avons ainsi patiemment ou diligemment élaboré à plusieurs mains un livret … (que nous plaçons en PJ).
Pour bénéficier d’un élan toujours renouvelé, nous insistons sur l’importance de vos forces vives. Nous accueillons ainsi avec reconnaissance tout écho de vos activités, de vos recherches, découvertes, articles –que nous publierons éventuellement- et prières (appuyant notre action).

Bonne seconde partie du mois de janvier
Courage à tous

Cécile Auriol, pour le conseil d’administration de l’ACAT


Les appels du mois

Sahara Occidental et Maroc
Nous conformant à la requête de sœurs européennes en ACAT, nous revenons en ce début 2018 sur la problématique du Sahara Occidental, et du mauvais traitement des opposants sahraouis par le Maroc dont 19 restent à ce jour privés de liberté !
(ACAT France)

la description de l’ impasse au Sahara Occidental
la proposition de Lettre aux autorités chérifiennes à signer et à envoyer aux autorités


Colombie

La série de meurtres de défenseurs se poursuit, au lieu de la paix qui devrait s’installer ...
(OMCT et Amnesty)

la description de la situation d’urgence sur laquelle nous intervenons :
En Colombie les dirigeants de communautés (à coté de nombreux autres, comme les syndicalistes ou certains membres des FARC démobilisés) sont victimes d’une vague d’assassinats et de violations très préoccupante …
la Lettre en espagnol à adresser au gouvernement colombien et plusieurs destinataires facultatifs
une proposition de traduction de la lettre


Actualités de la FIACAT

Communiqué du 2 janvier 2018
La FIACAT dit non à la violation de la liberté d’expression et de culte et à la
répression violente de la démarche pacifique des chrétiens en République Démocratique du Congo. A ce propos, voir aussi un article paru dans le quotidien la Croix le 8 janvier…
Rappel de la Campagne-30-ans-de-la-FIACAT qui a consiste à collecter des dons afin de faire libérer des oubliés la justice à Madagascar


Autres actualités

L’OMCT revient sur l’examen à Genève des pays suivants : Rwanda, Timor Leste, Cameroun, Bulgarie et Moldova, par le Comité contre la torture (CAT) … sélectionner 62eme session et la langue
Dans le cadre de notre AU de ce mois, nous partageons ce communiqué de l’OMCT adressé au ministre de la défense colombien Luis Carlos Villegas : « Ce ne sont pas des histoires de jupons -comme M. Luis Carlos Villegas l’a déclaré, ce qui a déclenché un tempête dans le pays (N.D.L.R) -mais des attaques contre le droit à défendre les droits »
Vous pouvez consulter l’Agenda de Justice et Paix ici, et des témoignages de RDC postés sur les réseaux sociaux, ainsi que la newsletter de Be Pax (ex Pax christi).
Il doit rester au cœur de nos prières… La Cour suprême iranienne a confirmé la condamnation à mort de l’universitaire Ahmadreza Djalali. Arrêté en avril 2016, accusé d’intelligence avec le Mossad, il serait lié, selon Téhéran, à l’assassinat de deux responsables du programme nucléaire iranien tués par des bombes collées à leur voiture il y a quelques années. La télévision publique iranienne a récemment présenté les confessions de ce professeur de la VUB. Selon le procureur le procureur général Dolatabadi, il a ainsi confessé avoir fourni des documents secrets concernant le programme nucléaire iranien à un service étranger et des informations sur des scientifiques nucléaires.
Du coté belge, les affaires étrangères suivent le dossier en permanence. Jeudi dernier (11-01-), le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a demandé à son homologue iranien que la peine de mort infligée à M. Djalali, ne soit pas appliquée. Le 14 novembre dernier, une résolution du parlement bruxellois a été adoptée à l’unanimité. Elle invite les Gouvernements des Communautés à suspendre, notamment, la collaboration universitaire avec l’Iran tant que la sécurité et les droits de l’homme des professeurs invités ne seront pas garantis à leur retour en Iran. Le 10 janvier, quatre rapporteurs de l’ONU ont appelé l’Iran à annuler "immédiatement" la condamnation à mort de l’universitaire irano-suédois. (Agence Belga ; DH et Parlement)


Prier pour les victimes

« Ô Dieu tourne nos regards »

O Dieu,
tourne nos regards
vers les êtres sans paroles,
vers les innocents sans voix !
Inscris au profond de nous le respect pour tous les êtres humains
et garde vivant en nous le sentiment de leur dignité !
Au cœur des peuples déchirés, fais grandir la lueur d’un horizon nouveau !
Aux gens de la nuit, offre une fenêtre sur le jour, comme une trouée d’amour !
Mets dans nos cœurs et nos bouches la parole qui relève et sauve les mots risqués qui ouvrent à un commencement nouveau et signent le temps de Noël !

Pasteure Suzanne Schell, in « Traces Vives” éditions Labor & Fides, 1997

« Le Christ n’a pas de mains »

Le Christ n’a pas de mains, il n’a que nos mains pour faire son travail d’aujourd’hui.
Le Christ n’a pas de pieds, il n’a que nos pieds pour conduire les hommes sur son chemin.
Le Christ n’a pas de lèvres, il n’a que nos lèvres pour parler de Lui aux hommes.
Le Christ n’a pas d’aides, il n’a que notre aide pour mettre les hommes de son côté.

Nous sommes la seule Bible que le public lit encore.
Nous sommes le dernier message de Dieu écrit en actes et en paroles.

Prière anonyme du XVème siècle
Retrouvez plus d’information sur le site Internet de l’ACAT


Suivez et « soutenez » notre page Facebook

Soutenez l’ACAT en faisant un don : CCP : BE 29 0001 495 125 64
Cette lettre vous adressée en tant que membre ou sympathisant de l’ACAT Belgique francophone
Si vous ne souhaitez plus la recevoir, merci de nous le signaler en répondant à ce message.
Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, Rue Brogniez 44, 1070 Bruxelles

  Imprimer