Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    La Nuit des Veilleurs    >    Livret de prières NDV 2018
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Appel Urgent (Mai 2018) TOGO

Détention arbitraire pour le président d’une ONG togolaise

Suite à la publication d’un rapport critique envers le gouvernement togolais sur la répression de 2017, Assiba Johnson, président du Regroupement des Jeunes Africains pour la Démocratie et le Développement (REJADD-Togo) a été brutalement arrêté à Lomé par le Service de renseignements et d’investigations (SRI). Les agents du SRI ont également fouillé sans mandat le bureau de l’ONG et y ont confisqué du matériel. Assiba Johnson a été interrogé et inculpé par un juge d’instruction pour être ensuite détenu arbitrairement à la prison civile de Lomé où il se trouve encore.

Appel urgent (Mai 2018) - BURUNDI

Ensemble dénonçons le verdict prononcé le 26 avril 2018 dans l’affaire de Germain Rukuki, soit 32 années d’enfermement pour sa collaboration avec l’ACAT Burundi !
En raison de nos liens particuliers avec la république burundaise, notre ACAT vous invite instamment à vous mobiliser pour libérer l’ancien juriste.
Forts de votre participation, nous osons espérer que nos interventions connaitrons une issue heureuse.

Appel urgent (Avril 2018) - VIETNAM

VIETNAM : RÉPRESSION SANS PRÉCÉDENT CONTRE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Appel urgent (Avril 2018) - BURUNDI

10 ANS DE PRISON POUR TROIS DÉFENSEURS APRÈS UNE MASCARADE DE PROCÈS

Appel urgent (Decembre 2017) - ARABIE SAOUDITE

Abdulkareem al Hawaj, un jeune Saoudien chiite, a été condamné à mort, sur la base d’aveux extorqués sous la torture, pour des faits qu’il aurait commis en 2012, lorsqu’il était mineur. Suite à son arrestation, il aurait été détenu au secret pendant les cinq premiers mois de sa détention. Il n’a pas non plus eu accès à un avocat pendant sa détention provisoire et ses interrogatoires.

Actualités de l'ACAT
La lettre de l’ACAT : Actualités (NDV) action et prière Mai 2018

Chers adhérents,

En mai 2018, l’ACAT se mobilise pour obtenir la libération de Germain Rukuki. Nous avons également décidé de faire appel à vous concernant la détention arbitraire d’un défenseur togolais, M. Johnson, qui nous préoccupe vivement et à laquelle nous souhaitons que les autorités mettent fin au plus vite.

L’avancée dans le temps se trouvant en réalité aux commandes, nous préparons aussi les différentes veillées de prières œcuméniques, en lien avec la journée internationale de soutien aux victimes de la torture des Nations Unies, qui a lieu le 26 juin de chaque année. Dans ce cadre, nous vous sollicitons. Le but de ce nouveau courrier est de vous fédérer autour de cette nuit des Veilleurs (NDV), et de vous informer un peu plus précisément du déroulement des « festivités ».

En vous souhaitant un beau jour de Pentecôte, et de rencontrer Son Esprit dans votre poursuite du Bien et de la Paix sur la terre, je vous remercie de votre attention.

Cécile Auriol, pour le conseil d’administration de l’ACAT

Rapport de visite du Comité européen pour la prévention de la torture sur sa visite en Belgique en mars/avril 2017

Belgique : le Comité anti-torture demande une amélioration des conditions de détention en milieu carcéral, une meilleure prise en charge des internés psychiatriques et un renforcement de la lutte contre les violences policières

La lettre de l’ACAT : Sur le Chemin de Pâques actualités, action et prière Mars 2018

Bonjour à tous,

Ci-après les actualités de l’ACAT Belgique.
Avec nos cordiales salutations

La lettre de l’ACAT : Sur le Chemin de Pâques

actualités, action et prière

Mars 2018

La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière février 2018

Bien chers tous,

Ci joint et en premier lieu, vous trouverez notre Bulletin de février que je vous invite à consulter, car il contient maintes informations importantes.
Ci après, un document compilant les liturgies de Carême du mercredi des cendres, les 1ers et second dimanches extraites de notre livret de Carême précédemment communiqué, mais "trop encombrant" pour le site. Avec les Appels de février.

A tous, je souhaite une très sereine entrée en Carême et en attendant, un réjouissant début de mois.
Cordialement,

Cécile Auriol
pour l’ACAT Belgique

La lettre de l’ACAT – actualités, action et prière 15 janvier 2018

À vous tous,

« Que chaque jour de cette année 2018, nous sachions comme Marie, ouvrir
nos cœurs à l’Emmanuel et partager sa lumière autour de nous »

Sur notre page Facebook
Livret de prières NDV 2018

http://www.acat-belgique-francophone.be/NUIT DES VEILLEURS 2018
LA FRATERNITÉ... JUSQU’À AIMER SES ENNEMIS
Matthieu 5/17- 43 – 44

Célébration
o Chantd’entrée :« Aucœurdecemonde »(Alléluia35-22-A238-1)
Au cœur de ce monde, le souffle de l ́Esprit
Fait retentir le cri de la Bonne Nouvelle !
Au cœur de ce monde, le souffle de l ́Esprit
Met à l ́œuvre aujourd ́hui des énergies nouvelles.
1 - Voyez ! les pauvres sont heureux : Ils sont premiers dans le Royaume ! Voyez ! les artisans de Paix :
Ils démolissent leurs frontières ! Voyez ! les hommes au coeur pur :
Ils trouvent Dieu en toute chose !
2 - Voyez ! les affamés de Dieu :
Ils font régner toute justice !
Voyez ! les amoureux de Dieu :
Ils sont amis de tous les hommes ! Voyez ! ceux qui ont foi en Dieu :
Ils font que dansent les montagnes !
3 - Voyez ! le peuple est dans la joie : L ́amour l ́emporte sur la haine ! Voyez ! les faibles sont choisis :
Les orgueilleux n ́ont plus de trône ! Voyez ! les doux qui sont vainqueurs : Ils ont la force des colombes !
o Musique - jeu d’orgue
(Texte : D. Rimaud – Musique : J. Berthier - Didier Godel 1992) En cette fin de journée, au moment où le jour décline, le Seigneur nous rappelle que jamais rien ne
o Invocation-accueil :
pourra nous séparer de son amour. C’est pourquoi il nous redit que :
« La grâce, la miséricorde et la paix sont avec chacun de nous, depuis la nuit des temps, aujourd’hui et à jamais » Amen .
Bienvenue à chacun et chacune d’entre vous qui avez décidé de mettre à part un peu de votre temps pour venir chanter, prier et écouter la Parole. Ce soir aussi, nous allons être invités à élargir notre cœur pour y accueillir celles et ceux dont la dignité est bafouée, les droits humains fondamentaux foulés aux pieds, celles et ceux qui sont emprisonnés pour avoir pris la défense de leurs concitoyens ou avoir voulu s’engager pour promouvoir un monde plus juste et plus respectueux de la diversité humaine.
o Introduction à la célébration :
Au mois de décembre prochain, la Déclaration Universelle des Droits Humains fêtera ses 70 ans. Bien des événements seront organisés pour rappeler combien les articles qui la composent ne sont, malheureusement, pas encore obsolètes.
Notre célébration de ce soir, cette Nuit des Veilleurs 2018, en est pour sa part à sa 13è édition. A l’occasion du 26 juin, décrété par l’ONU « Journée Internationale de Soutien aux Victimes de la Torture », l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) mobilise tout particulièrement les Eglises et les chrétiens de toutes confessions pour s’unir dans la prière en faveur des victimes de torture et les condamnés à mort.

Le combat reste toujours d’actualité mais, malgré la situation préoccupante de tant de pays encore, on peut noter des avancées et des libérations sont régulièrement octroyées. Par exemple, parmi les personnes pour lesquelles nous nous sommes mobilisés les années précédentes :
- Ahmed Abba du Cameroun a été libéré en décembre dernier,
- la condamnation à mort de Joshua Altersberger a été levée et commuée en peine
d’emprisonnement dans l’attente de la révision de son procès
- Dang Xuan Dieu, emprisonné, en Chine a été libéré.
Le thème de cette édition 2018 « La Fraternité ... jusqu’à aimer ses ennemis » est inspiré du Sermon sur la Montagne. Il nous invite à réfléchir et méditer, tant sur nos réflexes innés que sur notre capacité à nous laisser transformer par l’Amour de Dieu, révélé en Christ. La méditation de ce soir nous est transmise par Albert Love, un condamné à mort américain, résidant dans les couloirs de la mort au Texas. Nous avions prié pour lui lors de la NDV 2016. Quelques mois plus tard, sa condamnation à mort a été commuée en emprisonnement. Depuis environ un an, il réside dans une prison régionale à Waco. Le Conseil d’Administration de l’ACAT Belgique qui correspond avec lui - et prie pour lui - depuis près de 4 années, lui a demandé de nous transmettre sa réflexion et sa méditation sur ce thème. Nous la partagerons ce soir.
Que l’Esprit de force et de paix préside à cette rencontre.
o Chant : Jésus, Berger de toute humanité (G 310 – 1) 1 - Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu chercher ceux qui étaient perdus.
Prends pitié de nous, fais-nous revenir, Fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de nous !
2 - Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu guérir ceux qui étaient malades.
3 - Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs.
o Prière de louange
(Auteur : D. Rimaud - Musique : J. Berthier)
Au milieu de la nuit la plus sombre, celle des souffrances morales et physiques des torturés du monde entier, la petite flamme de l’espérance, même vacillante, même braise sous la cendre, reste toujours allumée au cœur de l’humanité.
Alors Seigneur,
Nous te disons notre merci pour le courage dont font preuve tant d’emprisonnés afin de garder une dignité humaine.
Qu’ils soient lumière pour les hommes libres souvent découragés pour peu de chose.
Nous te disons notre merci pour ceux qui soutiennent ceux qui sont privés de liberté, au risque de perdre leur propre liberté.
Qu’ils soient lumière pour nous qui osons si peu dire ce que nous pensons.
Nous te disons notre merci pour toutes les associations qui oeuvrent dans le monde pour que l’homme ne soit plus humilié.
Qu’elles soient lumière et attirent à elles ceux qui veulent œuvrer pour l’homme.
Nous te disons notre merci pour la patience inlassable de tous ceux qui écrivent aux tortionnaires pour demander, aux victimes pour les soutenir.
Qu’ils soient lumière pour éclairer la conscience de ceux qui font souffrir et pour réchauffer le
cœur de ceux qui souffrent.
Nous te disons notre merci pour les portes qui s’ouvrent, en particulier.... (à actualiser) Que la lumière de ton soleil soit accordée à tous les hommes enfermés dans les prisons.
Nous te disons notre merci pour toutes les grâces que tu accordes à ceux qui souffrent. Que ta grâce, Seigneur, illumine le monde, que disparaissent toutes les obscurités, que tout resplendisse sur cette terre et qu’en ton amour tous les hommes puissent s’aimer et vivre dans l’espérance.
Amen (Ressource ACAT - Groupe de Vendôme) o Chant de louange (au choix)
Soit : « Tenons en éveil » (C 243-1)
1. Notre Dieu fait toujours ce qui est bon pour l’homme, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Il engendre le corps des enfants de sa grâce,
ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Pour lui rendre l’amour dont il aime ce monde,
Tenons en éveil la mémoire du Seigneur Gardons au cœur le souvenir de ses merveilles !
2. Notre Dieu a voulu voir en nous son image, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Sa tendresse nous dit de rechercher sa face, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Pour lui rendre la joie dont l’Église est heureuse.
3. Notre Dieu nous maintient au couvert de son ombre, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Il nous prend dans la nuit qui nous tourne vers Pâques, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Pour lui rendre l’honneur que lui rendent les Anges.
4. Notre Dieu nous choisit pour sa bonne nouvelle, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Il suscite partout des énergies nouvelles, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Pour lui rendre la vie qu’il nous donne à mains pleines.
5. Notre Dieu nous permet de chanter sa louange, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Il écoute son Fils dans le cri de nos hymnes, ALLÉLUIA, BÉNISSONS-LE !
Pour lui rendre la voix qu’il a mise en nos bouches.
Soit : « Remplis d’amour et de reconnaissance » (ALL 41/23 - AEC 245) 1 - Remplis d’amour et de reconnaissance,
Nous t’adorons dans ta grandeur immense.
Nous te louons, notre Dieu, notre Roi,
Nous te chantons du cœur et de la voix.
3- Daigne toujours nous garder, nous défendre De tant de maux qui pourraient nous surprendre.
(Texte : Didier Rimaud - Musique : Jacques Berthier)
Sois notre guide et conduis tous nos pas Et fais, Seigneur, qu’ils ne s’égarent pas.
4- Que devant toi toute grandeur s’abaisse Et que le monde enfin voie ta sagesse.
Sur tes enfants veille du haut des cieux, Bénis ton peuple et rends ses jours heureux.
o Epiclèse : « Invoquons l’Esprit Saint pour qu’il ouvre nos cœurs, nos oreilles et nos esprits à la Parole »
Dieu vivant,
Nous sommes parfois étrangers sur la terre, déconcertés par les violences, les duretés, les oppositions.
Comme une brise légère, tu souffles sur nous l’Esprit de paix,
transfigure les déserts de nos doutes pour nous préparer à être porteurs de réconciliation là où Tu nous places, jusqu’à ce que lève une espérance de paix parmi les humains.
Esprit Saint, pour accueillir la mystérieuse présence du Ressuscité, nous sommes souvent surpris d’être si peu attentifs et même distants.
Mais toi, toujours tu nous précèdes sur le chemin qui, des hésitations et du doute, ouvre sur la confiance du cœur.
Tu nous as choisis, faibles aux yeux humains, pour qu’il soit bien évident que le rayonnement de ta bienveillance ne vient pas de nous, mais du Ressuscité qui prie en nous. (Taizé)
o Lectures bibliques
- I Sam 24 : 3-21 : David refuse de s’en prendre à Saül
(si possible lecture à trois voix : narrateur, David, Saül)
* Présentation du contexte du texte : Saül, jaloux de la popularité de David auprès du peuple et de ses succès, est envahi d’une haine farouche à son égard. Il le pourchasse inlassablement, enhardi par les propos diffamants de ses proches.
« En ces jours-là, Saül prit trois mille hommes, choisis dans tout Israël et partit à la recherche de David et de ses gens en face du Rocher des Bouquetins.
Il arriva aux parcs à moutons qui sont en bordure de la route ; il y a là une grotte, où Saül entra pour se soulager. Or, David et ses hommes se trouvaient au fond de la grotte.
Les hommes de David lui dirent : « Voici le jour dont le Seigneur t’a dit : “Je livrerai ton ennemi entre tes mains, tu en feras ce que tu voudras.” »
David vint couper furtivement le pan du manteau de Saül.
Alors le cœur lui battit d’avoir coupé le pan du manteau de Saül.
Il dit à ses hommes :
« Que le Seigneur me préserve de faire une chose pareille à mon maître, qui a reçu l’onction du Seigneur : porter la main sur lui, qui est le messie du Seigneur. »
Par ses paroles, David retint ses hommes. Il leur interdit de se jeter sur Saül.
Alors Saül quitta la grotte et continua sa route. David se leva, sortit de la grotte, et lui cria :
« Mon seigneur le roi ! »
Saül regarda derrière lui. David s’inclina jusqu’à terre et se prosterna, puis il lui cria :
« Pourquoi écoutes-tu les gens qui te disent : “David te veut du mal” ? Aujourd’hui même, tes yeux ont vu comment le Seigneur t’avait livré entre mes mains dans la grotte. Pourtant, j’ai refusé de te tuer, je t’ai épargné et j’ai dit : “Je ne porterai pas la main sur mon seigneur le roi
qui a reçu l’onction du Seigneur.”
Regarde, père, regarde donc : voici dans ma main le pan de ton manteau.
Puisque j’ai pu le couper, et que pourtant je ne t’ai pas tué, reconnais qu’il n’y a en moi ni méchanceté ni révolte. Je n’ai pas commis de faute contre toi, alors que toi, tu traques ma vie pour

me l’enlever. C’est le Seigneur qui sera juge entre toi et moi, c’est le Seigneur qui me vengera de toi, mais ma main ne te touchera pas !
Que le Seigneur soit notre arbitre, qu’il juge entre toi et moi, qu’il examine et défende ma cause et qu’il me rende justice, en me délivrant de ta main ! »
Lorsque David eut fini de parler, Saül s’écria : « Est-ce bien ta voix que j’entends, mon fils David ? » Et Saül se mit à crier et à pleurer. Puis il dit à David :
« Toi, tu es juste, et plus que moi : car toi, tu m’as fait du bien, et moi, je t’ai fait du mal. Aujourd’hui tu as montré toute ta bonté envers moi : le Seigneur m’avait livré entre tes mains,
et tu ne m’as pas tué ! Quand un homme surprend son ennemi, va-t-il le laisser partir tranquillement ? Que le Seigneur te récompense pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui. Je sais maintenant que tu régneras certainement, et que la royauté d’Israël tiendra bon en ta main. »
- Chant « Ecoute, écoute entends la voix de Dieu » (ALL 22/07 : 1,2,4)
« 1- Ecoute, entends la voix de Dieu
A celui qui a soif, Il vient se révéler Ecoute, que tout en toi se taise,
Que tout en toi s’apaise, et que parle ton Dieu.
2- Ecoute, Dieu t’invite au désert
Au silence du cœur, à la source sans fin Ecoute, il se tient à la porte
Il frappe et bienheureux celui qui ouvrira
4- Ecoute, Dieu passe près de toi
Dans la brise légère, dans le vent de l’Esprit. Ecoute, tu es aimé de Dieu
Tu es choisi par Dieu, Il veut pour toi la vie »
- Mt 5 : 17, 43-45 : Commandement d’aimer ses ennemis (Extrait du Sermon sur la Montagne)
« 17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. ...
43 Vous avez appris qu’il a été dit : ’Tu aimeras ton prochain et tu détesteras ton ennemi.’
44 Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin d’être les fils de votre Père céleste. En effet, il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »
o Partage avec son/ses voisins : « Qu’est-ce qui est difficile pour moi dans la prière pour les ennemis ? Qu’est-ce qui résiste en moi ? » (5’)
o Méditation d’Albert LOVE :
Albert Love est un jeune américain de 31 ans. Il fut condamné à mort en 2013, pour un crime qu’il aurait commis en 2011. Albert a toujours clamé son innocence et exigé la révision de son procès. Après avoir passé 3 ans et demi dans les couloirs de la mort de Polunsky Unit (Livingston - Texas), il fut informé que son procès serait bel et bien révisé en raison de l’utilisation frauduleuse de preuves à son encontre. Depuis mai 2017, il est incarcéré à la Prison du Comté de Mc Lennan. La révision de son procès n’est pas envisageable avant 2019.
Depuis sa cellule, à notre demande, il nous partage sa réflexion biblique et sa méditation du thème de cette NDV 2018.
(voir texte plus bas)
o Musique
o Chant « Dieu qui nous appelles à vivre » (ALL 35/20) ou « Je rêve d’un monde » (Kt 41-52)

1 - Dieu, qui nous appelles à vivre
aux combats de la liberté
pour briser nos chaînes, fais en nous ce que tu dis pour briser nos chaînes, fais jaillir en nous l’Esprit !
2 - Dieu qui nous apprends à vivre
aux chemins de la vérité
pour lever le jour fais en nous ce que tu dis pour lever le jour, fais jaillir en nous l’Esprit !
3 - Dieu, qui nous invites à suivre
le soleil du Ressuscité
pour passer la mort, fais en nous ce que tu dis pour passer la mort fais jaillir en nous l’Esprit !
4 - Dieu, qui as ouvert le livre
où s’écrit notre dignité
pour tenir debout, fais en nous ce que tu dis pour tenir debout fais jaillir en nous l’Esprit !
ou : « Je rêve d’un monde »
1. Je rêve d’un monde, sans guerre et sans frontière Mais que pourrais-je faire, trop jeune et désarmé, Et sans autre bagage que mon cœur aux aguets ?
Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis)
Je rêve d’un monde où chaque homme est un frère Mais comment faut-il faire pour semer l’amitié Quand les murs de rancune refusent de tomber ? Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis)
3. Je rêve d’un monde où l’amour est possible
Mais que pourrais-je faire, moi-même suis blessé, Où trouver le courage pour toujours espérer ?
Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis)
Je rêve d’un monde bâti sur la confiance
Mais comment faut-il faire pour oser le pardon Quand tout n’est que violence, mépris et dérision ? Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis)
4. Je rêve d’un monde où chacun à sa place
Se bat pour la victoire d’un plus pauvre que lui Et Jésus à la place de ce visage ami.
Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis) Je rêve d’un monde où le prochain est proche, Le Royaume du Père se vit par la bonté
Dans le compagnonnage de l’amour retrouvé. Je rêve d’un monde, je marche pour la paix (bis)
o Présentations des victimes de la NDV 2018 + intentions/intercessions :
(Paroles : Christiane Gaud – Musique : Jean Humenry)

(Voir description des situations et propositions d’action plus bas) USA : Albert LOVE (le présenter + intention)
Seigneur, nous te prions pour tous ceux qui, comme Albert, se sont trouvés ou se trouvent dans les couloirs de la mort et qui ont été jugés injustement. Que justice leur soit faite et qu’ils retrouvent la liberté.
Rwanda : Victoire INGABIRE (la présenter + intention)
Nous te présentons ceux qui comme Victoire ont voulu faire avancer leur pays mais se trouvent
confrontés à la corruption, à l’arbitraire et qu’on veut faire taire par tous les moyens. Vietnam : Nguyễn NGOC NHU QUYNH (la présenter + intention)
Nous te prions pour tous ceux qui sont maltraités, humiliés simplement parce qu’ils ont exercé leur liberté d’expression.
Gabon : Bertrand ZIBI ABEGHE (le présenter + intention)
Nous te prions pour tous les prisonniers politiques notamment Bertrand ZIBI ABEGHE, qui pour
avoir défié le pouvoir en place au nom de l’équité et de la justice. sont emprisonnés, torturés, .. Bahrein : Abdulhadi AL KHAWAJA (le présenter + intention)
Nous te prions pour tous les défenseurs des droits humains qui sont incarcérés,
spécialement Abdulhadi Al Khawaja au Barhein, Germain RUKUKI au Burundi. Pour ceux qui sont violentés, torturés , harcelés juste parce qu’ils sont défenseurs des droits de l’homme.
Prends pitié de tous ceux qui se donnent le droit de mettre à mort leurs frères, même quand des innocents sont condamnés. Jésus, toi qui as donné ta vie pour nous, viens toucher leur cœur et viens accompagner tous ceux qui sont dans les couloirs de la mort.
Répons : « La ténèbre n’est point ténèbre, devant Toi La nuit comme le jour est lumière. » (Taizé)
o Prière de clôture
Puissions - nous être portés dans notre engagement par la force de la communion de l’Eglise Universelle, ainsi que par l’exemple de ceux qui, souffrant dans leur chair et leur espérance, mettent leur confiance en Celui qui ouvre les portes des prisons, des esprits et des cœurs.
Ainsi Angel, prisonnier dans les couloirs de la mort en Arizona, nous adresse cette exhortation :
o Exhortation
« Dieu est une lampe qui éclaire notre chemin quand nous ne voyons rien
Il transforme la nuit en matin.
Notre Dieu nous conduit et il nous réconforte affectueusement avec son bâton de berger. Il nous donne le courage de continuer à marcher.
Dieu est une lampe qui éclaire notre chemin.
Nous avons besoin de lui faire confiance et de lui obéir.
Quand nous croyons être au plus noir de la nuit et que nous ne pouvons trouver notre chemin, nous pouvons l’entendre murmurer : « Tout va bien, tournez-vous vers moi et priez. Le matin va arriver et le soleil se lever. Il ne fera plus nuit. »
Dieu est une lampe qui éclaire notre chemin jusqu’à ce que nous arrivions à ce rivage lumineux. » (Angel, prisonnier dans les couloirs de la mort en Arizona)
o Bénédiction
Que Dieu notre Père, qui a commencé en nous une oeuvre excellente, en poursuive l’achèvement jusqu’au jour de Jésus-Christ.

Que le Dieu de paix, d’amour et de liberté vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit o Chant d’envoi : au choix
Soit : « Bénis-nous Seigneur » (ALL 62/82)
1- Bénis-nous, Seigneur, tiens-nous tous ensemble, Pour être du Christ témoins véridiques !
Nul ne reste seul au sein de ton peuple,
Sa joie, sa tristesse, tu viens les bénir.
2- Il est vain, Seigneur, que tu nous bénisses Si nos mains serrées gardent tes richesses ;
Tes dons les meilleurs resteront stériles
Si l’on ne partage ce qui vient de toi.
3- Mets dans notre cœur la paix que tu donnes Pour en témoigner au sein de ce monde
Et lui révéler la vie véritable.
Que ta joie efface les pleurs du semeur !
Soit : « Fais paraître ton Jour » (Y 53, Ensemble n°467) Ref : Fais paraître ton Jour,
et le temps de ta grâce,
Fais paraître ton Jour :
que l’homme soit sauvé !
1. Par la croix du Fils de Dieu, signe levé qui rassemble les nations, Par le corps de Jésus-Christ dans nos prisons, innocent et torturé, Sur les terres désolées, terres d’exil, sans printemps, sans amandier.
3. Par la croix du Serviteur, porche royal où s’avancent les pécheurs, Par le corps de Jésus-Christ, nu, outragé, sous le rire des bourreaux, Sur les foules sans berger et sans espoir qui ne vont qu’à perdre cœur.
4. Par la croix de l’Homme-Dieu, arbre béni où s’abritent les oiseaux, Par le corps de Jésus-Christ recrucifié dans nos guerres sans pardon, Sur les peuples de la nuit et du brouillard que la haine a décimés.
5. Par la croix du vrai Pasteur, Alléluia, où l’enfer est désarmé, Par le corps de Jésus-Christ, Alléluia, qui appelle avec nos voix, Sur l’Église de ce temps, Alléluia, que l’Esprit vient purifier.
o Musique de sortie
(Didier Rimaud)
« La Fraternité jusqu’à aimer ses ennemis (Math 5:17, 43-45) »
V17 « Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes. Je ne viens pas pour abolir mais pour accomplir. »
Considérés ensemble, la Loi et les Prophètes faisaient référence à l’Ancien Testament dans son entièreté, y compris les Écritures et la troisième section de la Bible hébraïque.
Jésus a « accompli » la Loi en ce qu’il lui confère son plein sens . Il en dégage les principes sous- jacents et profonds : un engagement total plutôt qu’une obéissance ou qu’une simple validation effectuée depuis l’extérieur.
V43 « Vous avez entendu qu’il a été proclamé : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. » Si l’on revient à l’Ancien Testament, la haine de l’ennemi constituait un élément couramment accepté de l’éthique juive. Le Lévitique nous commande néanmoins d’« aimer notre prochain » (Lv 19 :18) : une citation que le Seigneur reprend dans le verset 43.
Si nous allons plus loin, dans le verset 44, Jésus ne nous présente pas ce que la Loi commande, mais bien ce que Lui demande.
Il affirme : « Mais moi je vous dis, aimez vos ennemis ». La plupart d’entre nous diront : « Mais c’est difficile à mettre en œuvre ! », ce qui est exact lorsque l’Esprit n ́habite pas en nous. Cette injonction de détester ses ennemis nous a été livrée par la Loi, parce qu’il s’avérait alors impossible pour nous d’aimer nos ennemis, vu que l’Esprit de Dieu n’habitait pas encore en nous. (Dans l’Ancien Testament, l’Esprit Saint n’ était pas encore donné aux hommes).
Maintenant que nous le possédons, le Seigneur pense qu’il est possible d’aimer, à l’image de Dieu notre Père, pour la raison que lorsqu’il se trouve en nous, l’Esprit de Dieu purge notre conscience des œuvres de la Mort et nous permet ainsi de servir le Dieu vivant.
Tout le sens que ce message expose est de nous révéler notre identité et la nécessité d’aimer comme notre Père aime .
Vous vous posez la question « Qu’est-ce que notre identité ? » Eh bien, c’est l’identité du Christ lui- même. Son ADN, son amour coulant en nous et par nous .... Nous sommes le chemin sur lequel il se repose pour conduire plus loin les affaires de notre Père.
Dans le verset 45, le Seigneur dit : « Puissiez-vous devenir fils de votre Père qui est au ciel ». L’une des quatre traductions du substantif « fils » dans le nouveau testament est « Huios » . Chaque fois que Jésus fut appelé fils de Dieu, le mot grec utilisé aura été « Huios ».
Nous devons concevoir que nous sommes des fils de Dieu, et comprendre que Dieu nous a précisément faits à son image (Ben.1:26 Jn, d:17), et qu’il attend donc de nous que nous agissions comme lui (Jn 14:12).
En tant qu’enfants chéris de Dieu, nous sommes voués à être ses imitateurs (Éphésiens 5:1). Par conséquent, il nous demande d’aimer comme Il aime.
A partir du moment où nous nous saisissons de cette identité, nous pouvons assurément agir en suivant les paroles du Christ : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites le bien envers ceux-là même qui nous haïssent, et priez pour ceux qui profitent de nous et nous persécutent ».
Avant de remettre ma vie au Christ et de l’accepter dans mon cœur, il m’était impossible d’obéir à ces mots divins. Je détestais mes ennemis et ne pouvais m’imaginer aimer quiconque m’ayant fait du mal ou ayant l’intention de me causer du tort. Mais à présent que je suis « en Christ », je suis en mesure de prier pour ceux qui cherchent à détruire mon existence ou m’envoient au diable.
Je peux prier pour l’État du Texas, je peux prier pour le système judiciaire, et je peux prier pour ceux-là qui me haïssent.
Pourquoi ?
Parce que je suis un fils de Dieu et que je peux aimer comme notre Père aime.
Je me souviens d’un événement survenu il y a quelques années, quand un jeune homme pénétra chez moi par effraction et déroba tout ce que je possédais. Je dis bien tout, il a fait main basse sur mes possessions, celles de mon ex-épouse, et celles de mes beaux enfants. J’étais incarcéré lorsque cela s’est produit, si bien que je n’étais pas en mesure de faire ce qu’on attend de tout bon chef de famille, c’est-à-dire de protéger les siens.

Cela me rendit littéralement fou. Et tout ce que je parvenais à penser était « Que se serait-il passé si les miens avaient été blessés lors de cette attaque ? » Et voilà pourquoi je me disais que si jamais
l’auteur du vol venait en prison, je lui ferais du mal à mon tour.
Eh bien, des jours, des semaines et des mois passèrent, pendant lesquels j’étais enfermé. Et ce fut lors de cette période que je remis à Dieu mon existence et passai par un processus de transformation. Oui, Dieu se frayait un chemin dans ma vie. Je tombai un jour sur Mathieu 5:44 et décidai que si ma vocation était de suivre le Christ, je devais obéir et faire ce que le Verbe divin m’enjoignait de faire, c’est-à-dire d’aimer.
Alors je me mis à prier. Et je priais pour cette personne qui m’avait meurtri et je remis la situation à Dieu. Un mois plus tard, ce jeune homme arriva en prison et finit dans la même cellule que moi. Il
prit peur lorsqu’il me vit et ne voulait pas demeurer dans la cellule. Il essaya d’en sortir, mais le garde l’en empêcha, de sorte qu’il dut rester.
Je gagnai le fond de la cellule et l’appelai. En prison, lorsque vous appelez quelqu’un à vous rejoindre au fond de la cellule, cela signifie généralement que vous voulez vous battre. Mais je ne voulais nullement en découdre avec lui. Je désirais seulement lui pardonner et c’est ce que je fis. Au début, il était effrayé et tremblait, jusqu’au moment où je pris la parole. Je lui fis savoir que je savais ce qu’il avait fait, mais que je lui pardonnais. Je lui fis savoir que je l’aimais, et qu’à partir du moment présent j’étais un autre homme. Par la suite, nous sommes devenus véritablement proches l’un de l’autre, des amis. Et je lui ai montré, par exemple, comment était l’image de Dieu à l’intérieur de moi. En tant que fils de Dieu, nous devons révéler à un monde agonisant quelle est Son image en nous. Et tandis que le Seigneur dure en nous, nous devons marcher exactement de la manière dont le Seigneur a marché et prier pour que son amour jaillisse en nos vies, de sorte que nous puissions accomplir la parole que le monde juge insensée, c’est-à-dire « Aime tes Ennemis » .
Je vous aime tous et Dieu vous bénisse !
Albert Leslie LOVE
(Prisonnier pendant 4 ans dans les couloirs de la mort au Texas, actuellement dans une prison du comté, en attente de révision de son procès)
ALBERT LESLIE LOVE - USA
Albert LOVE est un jeune américain de 31 ans. Il fut condamné à mort le 25 juillet 2013, pour un crime qu’il aurait commis le 28 mars 2011.
Il est accusé du meurtre de deux jeunes lors d’une rixe entre deux bandes rivales dans un complexe résidentiel de Waco (Texas).
Albert a toujours clamé son innocence et exigé la révision de son procès.
Il a passé 3 ans et demi dans les couloirs de la mort de Polunsky Unit (Prison de Livingston - Texas), dans des conditions de détention pénibles et non respectueuses de la dignité humaine.
Il fut informé, en décembre 2016, que son procès serait bel et bien révisé en raison de l’utilisation frauduleuse de preuves à son encontre.
En mai 2017 seulement, il a été transféré dans une autre prison et est incarcéré à la Prison du Comté de Mc Lennan. La révision de son procès n’est pas envisageable avant 2019.
Pendant son incarcération, Albert s’est converti et témoigne désormais de sa foi avec enthousiasme et conviction. Il ne se plaint jamais de sa situation, alors qu’elle reste matériellement et humainement très précaire.
Il est père d’un petit garçon de 8 ans qu’il ne voit qu’occasionnellement.
Le Conseil d’Administration de l’ACAT Belgique entretient une correspondance avec lui depuis 4 ans. C’est la raison pour laquelle nous lui avons demandé de participer à la célébration de cette année. Depuis sa cellule, il nous partage sa réflexion biblique et sa méditation sur le thème de cette NDV 2018.
Que pouvez-vous faire ?
Vous pouvez lui écrire en anglais, en mentionnant sur une enveloppe blanche, vos nom, prénom et adresse postale complète sur le recto et le verso de l’enveloppe. (A part la carte ou la lettre, n’insérez rien dans l’enveloppe)
Albert LOVE # 0143426 3201 E Hwy, 6
Waco Texas 76 705 USA
Priez pour lui. Priez pour sa libération.

Victoire INBABIRE - Rwanda
15 ans de prison pour s’être présentée aux présidentielles
L’opposante Victoire Ingabire, présidente des Forces démocratiques unifiées-Inkingi (FDU-Inkingi), croupit en prison depuis octobre 2010.
Sur la base d’aveux de témoins, extorqués sous la torture, elle a été condamnée en
décembre 2013 à 15 ans de prison par la Cour suprême pour « minimisation de génocide » et « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre ». Sa demande d’appel – rejetée – n’a jamais donné lieu à une procédure équitable, conforme au droit international.
Exilée pendant dix-sept ans aux Pays-Bas notamment durant le génocide, Victoire Ingabire a eu le malheur de rentrer au Rwanda pour se présenter aux élections présidentielles de 2010 face au président sortant Paul Kagame, au pouvoir depuis 1994.
En 2016-2017, deux institutions internationales indépendantes - le Parlement européen et la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)- ont dénoncé la détention politique de Victoire Ingabire. Mais le régime de Paul Kagame reste inflexible : cette opposante doit rester en prison et y restera.
Dans sa résolution du 6 octobre 2016, le Parlement européen, a rappelé que « de graves irrégularités ont entaché le procès en première instance de Victoire Ingabire qui n’a pas été jugée de manière équitable ».
Dans un arrêt datant du 24 novembre 2017, la CADHP a reconnu la violation de son droit à la défense tout au long de la procédure et de son droit à la liberté d’expression. La CADHP a également indiqué que rien dans les déclarations de Victoire Ingabire « ne nie[ait], ni ne minimise(ait] le génocide » perpétré contre les Tutsis en 1994.
Que pouvez-vous faire ?
Priez pour elle. Priez pour sa libération.

Nguyễn NGOC NHU QUYNH - Viêt Nam
En prison et malmenée pour des messages Facebook, elle perd la santé
Nguyễn Ngọc Như Quỳnh alias Mễ Nấm (Mère champignon) est une bloggeuse et militante vietnamienne condamnée pour avoir osé critiquer le pouvoir en place.
Détenue dans un lieu secret pendant 10 mois entre octobre 2016 et août 2017, sans aucun contact avec le monde extérieur, personne ne sait quelle pression ou quels sévices éventuels elle a subis, mais cette détention au secret constitue déjà une torture.
Lauréate de plusieurs prix internationaux récompensant son travail en faveur des droits fondamentaux, elle a été condamnée à 10 ans de prison pour avoir publié sur Facebook des articles critiques sur la politique du gouvernement vietnamien. Son procès a été tenu à huis clos et de manière inique. Son avocat a été injustement radié du barreau.
À l’exception d’une visite de cinq minutes la veille de son procès et de deux brèves visites après sa condamnation en juin 2017, elle n’a quasiment pas de contact avec sa mère et ses enfants.
La santé de Quỳnh s’est dégradée en prison. Elle n’arrive plus à dormir à cause de violents maux de têtes et de crampes dues au froid. Elle souffre d’un problème de main. Sa mère a bien essayé de lui faire parvenir des traitements pour sa main, de la nourriture, des vêtements ainsi qu’une bible et un recueil de cantiques que Quỳnh avait demandés : les autorités de la prison ont refusé. La seule lecture autorisée est « Le peuple », journal officiel du parti.
Le 7 février 2018, Quỳnh a été transférée dans une prison de la province de Thanh Hoa, un établissement réputé pour ses mauvaises conditions de détention. Sa mère n’a été informée de ce transfert qu’a posteriori, alors qu’elle s’était rendue à la prison de Nha Trang pour rendre visite à Quỳnh à l’occasion du Têt, le Nouvel An vietnamien. Elle devra désormais se rendre à l’autre bout du pays et parcourir plus de 1000 kilomètres pour rendre visite à sa fille.
La famille fait l’objet d’une surveillance quotidienne par les autorités et les enfants seraient repliés sur eux-mêmes, perturbés par l’absence de leur mère.
Que pouvez-vous faire ?
Vous pouvez écrire à sa famille :
Nguyễn Thị Tuyễt Lan
24 Đấng Tất
Phường Vĩnh Phườc, tp Nha Trang Viễt Nam
Priez pour elle. Priez pour sa libération.

Bertrand ZIBI ABEGHE - Gabon
Détenu dans des conditions terribles pour avoir démissionné du parti au pouvoir
Monsieur Bertrand Zibi Abeghe, opposant politique gabonais, est détenu à la prison centrale de Libreville depuis le 31 août 2016.
Après huit mois de détention provisoire, la justice gabonaise lui a indiqué, le 25 septembre 2017, qu’il était accusé de « détention illégale d’une arme à feu » et de « séquestration et non-assistance à personne en danger ». Il n’a toujours pas été jugé.
Mi-janvier 2018, à la suite d’une fouille de la cellule commune où il était détenu, un téléphone portable aurait été retrouvé. Bertrand Zibi Abeghe aurait été accusé d’en être le propriétaire. Dans la foulée, il aurait été enchaîné, encagoulé et environ dix hommes seraient venus le tabasser, jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ses avocats, qui lui ont rendu visite le 17 janvier, ont trouvé Bertrand Zibi Abeghe le regard hagard, marchant avec difficulté, avec de nombreux hématomes sur le corps. Il leur a indiqué qu’il n’avait ni bu ni mangé depuis trois jours. Les avocats de Bertrand Zibi Abeghe ont déposé plusieurs demandes de liberté provisoire que le juge d’instruction a chaque fois rejetées.
Pour Maître Jean-Paul Méthode Imbong Fady, avocat de la défense, le dossier de son client est vide. Bertrand Zibi Abeghe est un prisonnier politique, détenu pour avoir eu l’outrecuidance de démissionner du parti au pouvoir devant le président de la République Ali Bongo, en pleine campagne électorale en vue de sa réélection.
Que pouvez-vous faire ?
PRIEZ POUR LUI. PRIEZ POUR SA LIBERATION.

Abdulhadi Al Khawaja - Bahreïn
Torturé et injustement détenu depuis 6 ans, sa santé se dégrade
Abdulhadi Al Khawaja est un défenseur des droits de l’homme dano-bahreïni, fondateur du Centre bahreïni pour les droits de l’homme et ancien coordinateur de l’ONG internationale de défense des droits de l’homme Frontline.
Il purge actuellement une peine d’emprisonnement à perpétuité à la prison de Jaw.
Abdulhadi Al Khawaja a été arrêté sans mandat le 9 avril 2011. Violenté au cours de son arrestation, il a ensuite été détenu incommunicado et torturé avant d’être présenté pour la première fois devant un juge le 8 mai. Le jour de l’audience, il est apparu complètement défiguré. Selon sa famille, il présentait notamment des points de suture au dessus de l’œil gauche. Le côté gauche de son visage était enflé et tuméfié. Il a expliqué que, pendant le mois d’avril, il avait dû subir une opération chirurgicale de 4h en raison d’une fracture à la mâchoire.
Le 22 juin 2011, la Cour de sûreté nationale l’a condamné à la prison à perpétuité pour tentative de renversement de la monarchie et incitation à la haine contre le régime, sur la base d’aveux extorqués sous la torture. 12 autres opposants politiques et défenseurs des droits de l’homme bahreïnis ont été condamnés avec lui, tous poursuivis en raison de leur engagement dans le mouvement de protestation débuté mi-février 2011 dans le contexte du Printemps arabe.
La peine a été confirmée à plusieurs reprises par la Cour de sûreté nationale, puis par des tribunaux civils. Aucune enquête n’a jamais été diligentée à la suite de ses allégations de torture pourtant confirmées par la Commission d’enquête indépendante bahraïnie créée par le roi en 2011 et composée d’experts internationaux.
Après six années d’incarcération dans des conditions inhumaines et dégradantes, l’état de santé d’Abdulhadi Al Khawaja se détériore. Il a déjà mené plusieurs longues grèves de la faim pour dénoncer les conditions de détention des prisonniers et le harcèlement des défenseurs des droits de l’homme au Bahreïn. Chacune de ces grèves s’est ponctuée par des représailles. Il a plus que jamais besoin de notre soutien.
Que pouvez-vous faire ?
Vous pouvez adresser un courrier de soutien à Abdulhadi Al Khawaja, de préférence en anglais. Veuillez adresser vos lettres à l’ACAT qui se chargera de les faire parvenir à sa famille.
ACAT-France
Action Abdulhadi Al Khawaja Responsable Maghreb / Moyen-Orient 7, rue Georges Lardennois
75019 Paris
PRIEZ POUR LUI. PRIEZ POUR SA LIBERATION.

  Imprimer

Documents joints