Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Prier    >    Méditations pour le temps de Carême    >    Méditations Carême 2015    >    Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2015 (8 mars)
Intention de prière
Seigneur, en monde où la violence se déchaîne, fais de nous des artisans de paix, des bâtisseurs d’amour.
Viens mettre le baume de ton Amour sur le cœur de tous ceux qui souffrent ;
qui sont en manque de repères,
ceux qui sont maltraités, torturés et de leurs bourreaux.
Nous t’en prions.
Appels à intervention
Appel urgent (Decembre 2017) - ARABIE SAOUDITE

Abdulkareem al Hawaj, un jeune Saoudien chiite, a été condamné à mort, sur la base d’aveux extorqués sous la torture, pour des faits qu’il aurait commis en 2012, lorsqu’il était mineur. Suite à son arrestation, il aurait été détenu au secret pendant les cinq premiers mois de sa détention. Il n’a pas non plus eu accès à un avocat pendant sa détention provisoire et ses interrogatoires.

Appel urgent (Decembre 2017) - TADJIKISTAN

BOUZOURGMEKHR YOROV,
un avocat maltraité en prison !

Condamné pour divers chefs d’accusation spécieux à 28 ans d’emprisonnement, l’avocat tadjik Bouzourgmekhr Yorov est battu, humilié et tenu régulièrement à l’isolement. Il a très probablement été arrêté afin d’être empêché de défendre les dirigeants d’un parti d’opposition interdit qu’il représente et afin de dissuader tout autre avocat de le faire.

Appel urgent (Novembre 2017) - BELGIQUE

PLAIDOYER POUR LE BIEN-VIVRE DES ANCIENS DETENUS

Appel urgent (Novembre 2017) - GUINÉE-EQUATORIALE

Bientôt deux mois que le dessinateur équato-guinéen est détenu sans inculpation à la prison de Black Beach à Malabo. Son péché est d’avoir publié la Bande dessinée « La Pesadilla de Obi » (« Le cauchemar d’Obiang »), très critique envers le régime du Président Teodoro Obiang Nguema au pouvoir depuis août 1979.
En 2014, Ramon Esono Ebalé, qui vit au Paraguay, publie « La Pesadilla de Obi », dans laquelle il dénonce les abus du régime en place en Guinée- équatoriale, au nombre desquels les élections frauduleuses, la corruption et les richesses accaparées par le clan Obiang.

Appel urgent (Octobre 2017) - BAHREÏN

TORTURES ET HARCÈLEMENT
Outre une pratique généralisée de la torture et des mauvais traitements sur les détenus, les autorités bahreïnies s’en prennent de plus en plus systématiquement aux défenseurs des droits humains et aux opposants politiques du pays.

Méditation pour le troisième dimanche de Carême 2015 (8 mars)

En ce 3ème dimanche de Carême, ce sont davantage les textes du Premier Testament (le Décalogue en Exode 20 : 1-17) et de l’épître (I Cor 1 : 22-25) qui résonnent en moi, au vu de notre engagement de militants au sein de l’ACAT.

1 Sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici :
2 « Je suis le SEIGNEUR ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison d’esclavage.
3 Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.
4 Tu ne feras aucune idole […] » (Exode 20 : 1-4)

Le Décalogue s’ouvre sur cette proclamation d’un Dieu libérateur, qui fait sortir de l’esclavage : Dieu s’engage envers l’homme pour qu’il se redresse, regagne son autonomie, quitte la dépendance du plus fort, du plus brutal, retrouve dignité à ses propres yeux et confiance en ses capacités ; mais il est surtout celui qui fait sortir d’Egypte, à savoir de l’angoisse : « Egypte » en hébreu se dit « mitsraïm » qui signifie littéralement « angoisses, détresses, lieux resserrés qui étouffent ».

Quand Dieu se proclame Dieu libérateur, il n’est pas le magicien qui fait tout à notre place, mais il est celui qui nous libère de ces puissances intérieures qui nous retenaient prisonniers de nous-mêmes ou de la puissance qui voudrait nous aliéner. Il revendique la seule et unique présence en nos vies pour les guider sur un chemin de vie, loin des idoles qui nous abusent et nous exploitent : il nous a créés pour être partenaires libres et responsables de nos choix.

Notre prière pour les prisonniers, leurs défenseurs et leurs bourreaux peut s’accrocher à cette promesse : personne ne peut s’arroger le droit de décider à la place d’un autre ce que ce dernier doit penser, prier, revendiquer.

Mais surtout notre prière pour les prisonniers peut être un rappel à Dieu de son engagement de libérer des angoisses, des incertitudes, de l’inconnu du lendemain… Que savons-nous de ce qu’endurent ceux qui, dans les prisons, sont dans l’attente d’un interrogatoire, d’une comparution… ?

Utopie... ? Vœu pieux… ? Inutilité de cette prière ?

22 Frères, alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse, 23 nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes.
24 Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
25 Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes. » (I Cor 1 : 22-25)

Notre foi sera toujours en décalage par rapport aux standards de notre monde... Mais c’est pour ce monde que Dieu a envoyé son Fils, sagesse de Dieu, folie du monde, fort en sa faiblesse, ressuscité des morts, pour nous donner d’espérer contre toute espérance et de continuer à croire que l’amour donné par Dieu est plus fort que la brutalité et la bêtise humaine.

Prière

Nous te prions Seigneur pour Asma, Mariam et Alyaziyah Khalifa al Suwaidi, trois sœurs qui sont victimes de disparition forcée depuis le 15 février. Elles menaient une campagne active et pacifique via les réseaux sociaux pour libérer leur frère condamné en 2013 à dix années d’emprisonnement pour motifs politiques.

Nous te les présentons, ainsi que leur famille, pour que tu apaises leurs craintes en leur faisant ressentir la douceur de ta présence. Toi, le Dieu libérateur, proclame sur leur vie et dans leur cœur, la parole qui redonne souffle, espace et espérance au sein des ténèbres.

Amen

[Méditation proposée par le pasteur Isabelle Detavernier]

  Imprimer