Pour un monde sans torture ni peine de mort !
Accueil    >    Agir    >    Autres actions et événements    >    Novembre 2016 : actions et prière en faveur des détenus de Belgique
Novembre 2016 : actions et prière en faveur des détenus de Belgique

L’ACAT soutient les initiatives développées ce mois-ci concernant sur la situation dramatique des prisonniers en Belgique et vous invite vous invite à les rejoindre l’action et la prière.

Depuis plusieurs mois, l’ACAT s’est mobilisée au sujet des conditions de détention particulièrement indignes dans les prisons en Belgique. Le dernier numéro de notre revue ACAT Info s’en est fait largement l’écho avec un dossier spécialement dédié.

A ce titre, l’ACAT soutient les initiatives développées dans le cadre des troisièmes journées nationales de la prison en Belgique qui auront lieu cette année du 12 au 22 novembre. Cet événement rassemble diverses initiatives de sensibilisation, d’information et de débat. L’occasion d’avancer plus loin et d’entrer en communion avec ce monde méconnu, mais où, tout près de nous, se joue le respect de la dignité humaine !

A cette occasion nous vous invitons à prier pour les détenus et à relayer cette prière dans vos communautés, groupes de prières, paroisses. Vous trouverez plusieurs propositions en pages 6 et 7 de l’ACAT Info. En particulier nous vous invitons à faire vôtre la prière proposée par l’aumônerie catholique des prisons pour le jubilé des prisonniers que nous reproduisons ci-dessous.

Merci par avance pour votre mobilisation et votre prière.

Seigneur
Apprends-moi à ne pas juger un homme en fonction de ses actes passés.
Aide-moi, au contraire, à lui montrer comment se retourner vers Toi,
Toi qui es déjà tourné vers lui…

Apprends-moi à lui proposer le chemin de Ta liberté
sans que je n’en tire ni gloire ni fierté personnelle,
afin qu’il ne se sente pas redevable envers moi,
en quoi que ce soit…

Fais de moi un instrument de réconciliation entre des personnes séparées
par ces murs et ces grilles dont je pose parfois la première pierre et le premier barreau
quand, par mes condamnations intransigeantes,
j’exclus plus encore celui qui est déjà si exclu…

Aide-moi, Seigneur, à le faire passer de l’ombre à la lumière
afin que, peut-être, il devienne aussi pour moi
un témoin de ton amour et de ton infinie miséricorde.
J’en ai tant besoin afin d’échapper à mes préjugés
dont le pire, sans doute, est celui qui conduit
à ne pas essayer d’aimer celui qui se sent si mal aimé…

Amen

  Imprimer