IMPRIMER
ACAT Belgique francophone
http://www.acat-belgique-francophone.be/
Appel urgent (Novembre 2018) - République Démocratique du Congo

Christian Lumu Lukusa attend dans une cellule de l’agence nationale de renseignements (ANR). Bientôt un an que ce membre d’un mouvement citoyen est détenu, sans accès à un avocat, ou que la justice ne statue sur son cas !

« Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Heureux seras - tu parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. » (Lc14, 13 - 14)

Word - 64 ko

Ecrire avant le 9-12-18

Selon le droit congolais, la garde à vue ne peut excéder 48 heures. Ensuite, les détenus doivent être présentés devant la justice. puis transférés dans un établissement pénitentiaire reconnu en attendant l’ouverture de leur procès. Or, d ans le cas de M. Lumu Lukusa, la loi n’a pas été respectée. Après presque un an de détention, il n’a toujours pas été présenté au juge. n’a jamais pu rencontrer son avocat. Le motif de son arrestation n’est pas connu. Il bénéficie seulement de brèves visites familiales lui permettant de recevoir à manger. Inacceptable !
CONTEXTE
Depuis janvier 2015, le r égime au pouvoir en République Démocratique du Congo (RDC) harcèle les membres de la société civile et de l’opposition qui se mobilisent en vue du respect de la Constitution et de l’alternance politique dans le pays. Au cours de l’année 2016, Christian Lumu Lukusa -27 ans- est au centre d’un film documentaire tourné à Kinshasa. Le réalisateur congolais Dieudonné Hamadi a fait du jeune opposant l’un des personnages-clés de « Kinshasa Makambo » Ce documentaire montre la lutte pour la tenue d’élections pluralistes et démocratiques en RDC. Christian Lumu Lukusa et Dieudonné Hamadi ont collaboré pendant près de deux an s sur ce projet. Le réalisateur témoigne sur RFI : « Son courage et son engagement politique m’ont amené à faire de lui un des trois personnages de " Kinshasa Makambo ". Christian est un jeune activiste. Il milite à la fois à l’UDPS et au sein du mouvement citoyen Quatrième Voie. Il défend une certaine vision du monde et du pays »
La cause de la détention de Christian réside-t-elle uniquement dans ce documentaire, destiné principalement à un public étranger ? L e jeune opposant ne connaît pas le motif de son arrestation, n’ayant pas même accès à son avocat. Seule sa famille lui rend visite : deux minutes par visite, pas plus, pour lui apporter à manger. Son état de santé s’est fortement détérioré du fait des conditions infra-humaines au sein des cachots « 3Z » de l’ANR. Les détenus y sont mis à l’isolement dans le noir. Violents maux de dos, infections urinaires, problèmes de rate : il ne bénéficie pas d’un suivi médical approprié. Le 7 mai 2018, il aurait été tabassé et menacé de mort.
Durant les trois premiers mois de détention de son fils, le père de Christian Lumu Lukusa espérait négocier avec l’ANR. Il avait donc demandé que l’arrestation de son fils ne soit pas médiatisée. Aujourd’hui, cependant, il semble plus que temps de ne pas oublier Christian Lumu Lukusa. Sa situation doit être médiatisée afin de mettre les autorités congolaises devant leurs responsabilités et devant le respect du droit.

République démocratique du Congo
Régime République dirigée par Joseph Kabila
Superficie 2,344,858 km 2
Population 79,375,136 hab.
Capitale Kinshasa
Peine de Mort OUI
Torture OUI
Conventions ratifiées La torture est interdite par la Constitution. Partie au PIDCP, la RDC a ratifié la Convention contre la Torture en 1996 et l’OPCAT en 2006.

De plus amples informations sur « Kinshasa Makambo » sur http://www.andanafilms.com/catalogueFiche.php?lang=fr&action=setcookie&idFiche=1240